La toux de l’enfant

novembre 12, 2019 0 Par Lysaura

La toux est un symptôme fréquent chez l’enfant. Il s’agit d’une réaction à une infection, inflammation, irritation ou allergie. De nombreuses maladies peuvent engendrer une toux : rhino-pharyngite, laryngite, bronchiolite, pneumopathie, grippe, asthme, allergies… La toux est un symptôme qui dure dans le temps. Elle peut durer 3 à 4 semaines avant de disparaître.

2 Types de toux

Il existe deux différents types de toux : grasse, avec production de glaires, ou sèche.

La toux grasse est un mécanisme sain pour l’organisme. En effet, il permet à l’organisme d’évacuer les sécrétions et de dégager les voies respiratoires.

La toux sèche est quant à elle souvent d’origine irritative de la trachée, des bronches…

Que faire ?

Au niveau de la chambre, veillez à ne pas fumer dans la chambre, ou la maison. Aérer 1 fois par jour pour renouveler l’air et permettre aux microbes d’être évacués.

Si l’air de la chambre est trop sec, vous pouvez l’humidifier. Il n’est pas nécessaire d’investir dans un appareil qui coûte souvent cher. Un bol rempli d’eau posé sur le chauffage pourra certainement suffire. Lors de toux importante, vous pouvez accentuer l’humidification avec une cocotte minute. Je m’explique : Faites chauffer votre cocotte minute fermée avec de l’eau à l’intérieur. Lorsque la soupape tourne et que la cocotte minute est montée en pression, arrêtez la source de chaleur et disposez la cocotte dans la chambre de votre enfant (sans la présence de votre enfant, çà risquerait de lui faire peur), retirer la soupape de la cocotte. Une fois la pression de la cocotte totalement évacuée, vous pourrez coucher votre enfant dans son lit. Pour un effet désinfectant, vous pouvez mettre quelques feuilles d’eucalyptus dans la cocotte lorsque vous la remplissez d’eau.

Votre bébé respire par le nez jusqu’à ses 9 mois. Veillez donc à bien libérer son nez en réalisant régulièrement des lavages de nez, comme par exemple avant un repas, ou le coucher si son nez est encombré.

Pour faciliter sa respiration et éviter les quintes de toux la nuit, relevez la tête du lit. Pour cela, glissez simplement un oreiller sous le matelas. Si votre enfant est un bébé, il risque de glisser et de terminer la nuit en bas du lit. Pour éviter cela, vous pouvez créer un boudin avec un drap. Prenez un drap et roulez-le dans le sens le plus grand. Si vous souhaitez qu’il soit plus gros, mettez dans le drap une serviette de toilette au milieu du drap. Vous obtenez un boudin. Glissez ce boudin sous le drap housse de façon à ce que la partie arrondie du drap se trouve sous les fesses de votre enfant et passez les deux bouts du drap sous le haut du matelas.

Si votre bébé se fatigue et ne termine pas ses biberons. Il est possible de fractionner son alimentation. C’est-à-dire diminuer la quantité de lait par biberon, mais raccourcir le temps entre chaque biberon. Par exemple, si votre enfant boit un biberon de 120ml toutes les 4h. Il a une ration de lait de 720ml par jour. En gardant cette ration journalière, vous pouvez diminuer la quantité par biberon à 90ml pour moins le fatiguer, mais lui donner toutes les 3h. Il se fatiguera moins et pourra boire sa ration de 720ml par jour.

Et les sirops dans tout çà ?

Je souhaite attirer votre attention sur l’usage des sirops antitussifs. La toux grasse est un symptôme sain qui permet d’évacuer de façon spontanée et naturelle les glaires. L’usage de sirop antitussif ou de fluidifiant bronchique ne doit pas être utilisé de façon automatique. Votre enfant doit évacuer ses glaires. Votre médecin pourra éventuellement prescrire un sirop si votre enfant est vraiment gêné durant son sommeil afin de lui permettre un sommeil plus reposant.

Ne donnez pas, sans l’avis d’un médecin, un traitement contre la toux.

Les recettes de grands-mères préconisent souvent lors de toux, l’usage de miel. Attention cependant à cet usage, le miel ne doit pas être utilisé chez les enfants de moins d’1 an car le miel peut contenir des spores de la bactérie Clostridium botulinum. Cette bactérie peut être responsable du botulisme infantile qui peut avoir des conséquences graves sur le système neurologique de l’enfant.

Quand consulter son médecin ?

Je vous conseille d’appeler le 15 si votre enfant présente en plus de la toux des signes tels que :

  •  des difficultés respiratoires, ou que vous avez l’impression qu’il fait des efforts pour respirer (le creux sous le cou qui se creuse, les ailes du nez qui bougent.
  • son état général se détériore, qu’il ne mange plus
  • sa toux est très rauque (comme s’ il aboyait – Laryngite)
  • si vous entendez des sifflements
  • si la toux est répétitive et que vous avez l’impression que c’est suite à l’inhalation d’un corps étranger

Je vous conseille de prendre rendez vous chez votre médecin :

  • si la toux persiste et que cela gêne votre enfant (pour dormir par exemple)
  • si la toux s’associe à de la fièvre
  • si votre enfant à mal à la gorge

Je consacrerai d’autres articles plus détaillés sur les pathologies tel que l’asthme, la bronchiolite…