Les vacances à la montagne avec votre bébé

mars 22, 2020 0 Par Lysaura
Les vacances à la montagne avec votre bébé

Vous projetez de partir en vacances à la montagne avec votre bébé ? Vous connaissez le mal des montagnes ? Pas toujours évident à dépister chez les enfants qui n’ont pas acquis le langage.

Voici un article qui pourrait vous intéresser. Je vous donne quelques conseils pour faire de vos vacances un moment agréable car « la montagne çà vous gagne », mais pas toujours pour les bébés !

QU’EST-CE QUE LE MAL DES MONTAGNES ?

Les enfants sont sensibles à l’altitude et peuvent présenter le mal des montagnes. Il s’agit de la réaction de notre organisme à la diminution de l’oxygène due à la montée en altitude. Il peut apparaitre dès 1500m.

Votre enfant, ou vous-même (car l’adulte peut également présenter cette réaction) peut ressentir des nausées, vertiges, maux de tête, trouble de l’équilibre… Vous trouvez que votre enfant est somnolent, qu’il est gonflé au niveau du visage ou des mains ?… il s’agit certainement du mal des montagnes.

Le mal des montagnes est majoritairement bénin mais il peut avoir des conséquences assez graves, comme un œdème cérébral ou pulmonaire.

Il est vrai que ce n’est facile à détecter chez un enfant n’ayant pas acquis le langage, d’où l’importance d’être vigilant.

Que faire si çà arrive ? Simplement redescendre progressivement et consulter un médecin.

ATTENTION A L’ALTITUDE

Les oreilles de votre bébé sont fragiles. Pour un bébé de moins d’un an, je vous conseillerais de privilégier les stations à moins de 1500m, pour un bébé de 2 ans max 1800m. (Sauf pour les bébés qui vivent déjà en altitude bien sur !) L’altitude peut modifier le comportement de votre enfant. Il peut être plus grognon, il peut avoir, durant son sommeil la nuit, des réveils plus fréquents (je vous rassure çà passe après les premières nuits) et avoir des répercussions au niveau des oreilles.

ATTENTION AUX OREILLES

A cet âge les bébés n’ont pas le réflexe de déglutir volontairement pour faire baisser la pression au niveau du tympan. Cela peut entraîner des otites. Si votre enfant a une otite, rhino ou en a eu il n’y a pas longtemps, faites contrôler l’état du tympan par votre médecin avant de partir à la montagne.

Pour éviter les problèmes d’oreilles pendant la montée en voiture, faites boire quelques gorgées ou proposez lui la sucette tout au long de la montée. Faites une halte tous les 500m d’altitude pour permettre à ses oreilles de faire une pause et s’acclimater au niveau de la pression et ainsi prévenir le risque du mal des montagnes.

ATTENTION AU RISQUE DE LARYNGITE

L’air est plus sec en montagne. Pour éviter la laryngite, je vous conseille d’humidifier l’air de la pièce où dormira votre enfant. Pour cela, mettez un bol d’eau sur le chauffage. Donnez également  en journée, régulièrement à boire ou le sein si vous allaitez.

ATTENTION AUX YEUX

La réverbération des UV sur la neige est néfaste pour les yeux de votre enfant. Protégez ces yeux avec des lunettes qui ont un indice de protection minimum 3. Il existe des lunettes très pratiques, assurant l’autonomie de votre enfant. Pas de risque de mettre les lunettes à l’envers, les lunettes ont été conçues sans sens. Privilégiez des lunettes avec un élastique pour les maintenir, car votre enfant va certainement vouloir les retirer… tout comme le bonnet! Petite astuce qui marche pour certains enfants, mettez lui les lunettes ou le bonnet pendant qu’il est en train de jouer et attirez l’attention sur son jeu ou autre chose que sur les lunettes ou le bonnet.

ATTENTION A SA PEAU

Votre enfant à une peau fragile. Appliquez une crème solaire indice 50 minimum, de préférence sans parfum, sur le visage, même en cas de brouillard.

ATTENTION AU FROID

Bébé n’a pas d’activité physique, car il ne skie pas. Il est donc plus sensible au froid.

Voici mes quelques conseils pour ne pas que votre bébé prenne froid :

Privilégiez la cagoule au bonnet, plus difficile à retirer (çà évite la bagarre !) et elle couvre plus de superficie, il y aura moins de perte de chaleur. En effet la perte de température passe par les extrémités : tête, mains et pieds.

Privilégiez les moufles aux gants. Le fait d’avoir les doigts regroupés dans les moufles permet de garder plus de chaleur. Une petite astuce pour ne pas les perdre, si les moufles non pas de lien, accrochez un élastique de couture entre chaque moufle, assez grand pour le faire passer dans les manches. Comme çà pas de risque de les perdre. Les moufles pendront à la sortie des manches.

Privilégiez la sécurité et la praticité avec le tour de cou, snood par rapport à l’écharpe.

Privilégiez la combinaison pilote pour les plus petits. Cependant quand votre enfant commence à acquérir la propreté, il est plus pratique de prendre une combinaison deux pièces, c’est-à-dire avec un pantalon et une veste. Cela sera plus pratique pour aller faire pipi !

Pour les petits, privilégiez à la poussette, le portage en écharpe ou en porte bébé avec un manteau de portage. Votre enfant captera votre température et pourra réguler la sienne.

Privilégiez les vêtements chauds, mais en différentes couches. En fonction de la température de la journée ou si vous êtes à l’intérieur pour boire un chocolat chaud, vous pourrez plus facilement retirer une couche et cela évitera à votre enfant de transpirer et de prendre froid par dessus quand vous sortirez. Si votre enfant n’a qu’une seule couche très chaude vous ne pourrez pas la retirer et votre enfant va avoir trop chaud.

Ne superposez pas deux paires de chaussettes pour avoir plus chaud aux pieds. Cela aura l’effet contraire. Les pieds seront comprimés et le sang circulera moins facilement ce qui aura pour conséquence d’avoir les pieds froids.

J’espère que ces quelques conseils vous permettront de passer de bonnes vacances à la montagne et de profiter de ces bons moments.